Barfleur, une pointe de mon enfance


Aurélien, le 23 décembre 2011 à 13H37

La pointe de Barfleur est située à l’extrême Nord-Est du Cotentin et tient son nom du petit village de Barfleur. C'est un petit bout de Normandie dans lequel j'ai eu l'occasion de passer beaucoup d'été quand j'étais petit puisque mes grand-parents habitaient la commune de Gouberville, toute proche de Barfleur. Outre le village de Barfleur au style purement cotentin tout en granit, la pointe de Barfleur accueille le phare de Gatteville, un phare de 75 mètres avec la particularité d'avoir autant de marches que de jours dans l'année, autant de fenêtres que de semaines et autant de niveaux que de mois.

Je ne suis pas monté au phare, je le ferais une autre fois à marée haute et avec un temps plus dégagé et je ne manquerai d'ajouter les photographies sur cette page.
Edit : voir l'article sur le phare de Gatteville


photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie photographie

Barfleur est aujourd'hui gratifiée du label des plus beaux villages de France, décerné par une association indépendante visant à promouvoir les atouts touristiques de petites communes françaises riches d'un patrimoine de qualité.

Port ancien, mais dont le nom n'est pas antérieur au IXe ou Xe siècle. Geoffroy de Monmouth, dans le neuvième livre de son Historia regum Britanniae, fait partir le roi Arthur de Barfleur pour combattre les Romains chez les Allobroges.

Pendant toute la période ducale (jusqu'à 1204, date du rattachement de la Normandie au royaume de France), Barfleur était le port préféré des ducs de Normandie qui étaient aussi rois d'Angleterre.

En 1066, la bataille de Hastings marque le début de la conquête de l'Angleterre par les Normands parmi lesquels figurent de nombreux Cotentinais et Avranchinais. Sur le port de Barfleur fixé sur un rocher, un médaillon rappelle que Guillaume le Conquérant fit sur le Mora la traversée depuis Barfleur piloté par un jeune Barfleurais, Étienne.

Il débarquera à Pevensey dans le Sussex de l'Est, le 28 septembre 1066. Le 14 octobre, il défait son compétiteur Harold à la bataille d'Hastings, durant laquelle ce dernier est tué, et reçoit la couronne anglo-saxonne le 25 décembre 1066 dans l'abbaye de Westminster.

En 1120, la Blanche-Nef, navire royal, sombra au large de Barfleur avec à son bord le fils du roi Henri Ier d'Angleterre, Guillaume Adelin. Ce naufrage signe le déclin de la préférence ducale. À la fin du XIIe siècle, Richard Cœur de Lion aurait embarqué à Barfleur pour rejoindre l'Angleterre. Jean sans Terre y séjourne entre le 5 et le 10 février 1200, puis entre le 15 et 17 septembre de la même année.

En 1346, Barfleur est détruite par les troupes anglaises d'Édouard III, débarquées à la Hougue.

En 1865, c'est à Barfleur que fut construite la 1re station de sauvetage sur le modèle des stations britanniques, en raison du danger que représente la pointe de Barfleur.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Barfleur est libérée le 24 juin 1944 par les troupes américaines sans combat. Le port sera par la suite utilisé pour débarquer du matériel et des vivres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *